La femme enceinte dans la médecine traditionnelle indienne

28/03/2018

Dans un livre ancien sur l' Ayurvéda, j'ai retrouvé des conseils donnés à la femme enceinte indienne. Certains conseils je les trouve intéressants:

    Les médecins ayurvédiques donnaient aussi aux femmes enceintes des recommandations alimentaires destinées à favoriser le bon déroulement des leurs grossesse et le développement optimal de l'enfant. Elles étaient bien sûr adaptées au contexte spécifique de l'Inde ancienne, à son climat et à ses coutumes. Mais il est intéressant de remarquer à quel point cette tradition de notre âge rejoint les notions de la diététique actuelle.

Conseils alimentaires aux femmes enceintes selon la médecine Ayurvédique :
        Au premier moi la femme doit boire beaucoup de lait.
        Au deuxième mois elle doit conserver son régime habituel et manger des choses sucrées.
       Au troisième mois, elle continue à boire beaucoup de lait et manger en particulier du riz cuit dans du lait avec du Ghee et du miel .
        Au quatrième, cinquième, sixième mois elle consomme un peu de beurre pur tous les jours, et mange des aliments préparés avec du lait et du ghee.
      Au septième mois, elle peut avoir des démangeaisons aux seins: elle peut les soulager en mangeant du ghee avec du raisin. Elle peut aussi appliquer sur ses seins du santal mélangé à du curcumin et une huile chauffé avec des feuilles d'Arali. Elle ne doit pas se gratter, mais seulement c'est se masser avec ce mélange. En règle générale, au septième mois, elle peut manger des aliments sucrés mais des façon modérée. Elle doit manger lentement et boire de l'eau froide.

       Au huitième mois, on conseille à la femme de manger une bouillie faite de riz cuit avec du lait et du ghee. Au neuvième mois, on lui conseille de se préparer un lavement rectal avec de l'huile chauffée et une préparation spéciale appeler "adi maduram" : ce mélange peut aussi s'appliquer avec un coton dans le vagin. Il permet une bonne lubrification du corps et facilite ainsi l'accouchement.

      Contre-indications :                                                                                                                                  La femme enceinte ne doit pas s'asseoir sur un siège surélevé,dur ou instable. Elle ne doit pas retenir ses selles où ses urines. Elle ne doit pas faire des exercices physiques soutenus. Elle ne doit pas manger d'aliments très piquants, qui stimule le feu intérieur du corps : c'est pourquoi le lait, considéré comme nourriture froide, est recommandé.

         Elle ne doit pas absorber de l'alcool, sous peine de causer une déficience intellectuelle chez son enfant. Si elle mange trop de sucre, sans enfant pourra être diabétique ou obèse. Si elle mange trop salé, son enfant pour la perdre ses cheveux très jeune. Si elle mange beaucoup d'aliments astringents, la peau de son bébé pourra être foncée. Si elle mange beaucoup de poissons, le regard du bébé sera stable et il aura des beaux yeux. Elle doit éviter de dormir sur le dos. Elle doit s'efforcer de rester calme. Si elle perd souvent patience, son enfant sera coléreux."

Source: Naître en Yoga, Science et Tradition. Sri Maesh et Elisabeth Raoul, Ed. Maloine